Les saveurs alléchantes de la gastronomie tunisienne

La gastronomie tunisienne est un véritable miroir de sa culture et de sa population, un mélange de couleurs, de générosité et d'épices.

Découvrez à travers cet article quelques plats typiques de ce pays aux nombreux trésors culinaires.

Brik à l’œuf : le délice croustillant #

Le brik à l’œuf est une entrée incontournable en Tunisie, consommée principalement durant le mois du ramadan. Il s’agit d’une fine feuille de brick garnie d’un œuf, de pommes de terre, de persil et parfois de thon ou de viande hachée, le tout frit dans l’huile. La saveur des ingrédients s’allie parfaitement avec le croustillant de la pâte, créant ainsi une expérience gustative unique.

Ojja : le plat mijoté aux saveurs épicées

L’ojja est un plat mijoté composé de tomate, de piment, d’ail et de merguez coupée en petits morceaux. En fin de cuisson, des œufs sont cassés sur le dessus de l’ojja, permettant au jaune d’œuf de se mêler à la délicieuse sauce du plat. Ce met épicé et goûteux se déguste volontiers accompagné de pain maison.

À lire Comment profiter des marchés locaux pour vos repas en voyage ?

Nwasser : la rencontre entre les influences italiennes et maghrébines #

La cuisine tunisienne est marquée par un grand nombre de plats à base de pâtes, mais le nwasser se démarque par cette rencontre entre les influences maghrébines et italiennes très présentes en Tunisie. La sauce qui accompagne ces pâtes traditionnelles est composée de tomates, d’oignons, de piment, de curcuma et parfois d’autres épices selon les goûts du cuisinier.

Lablabi : le plat populaire par excellence


Le lablabi est un plat incontournable des ruelles tunisiennes. Il s’agit d’un bouillon assaisonné à l’ail, au poivre et au cumin dans lequel se trouvent des pois chiches et des croûtons. Chacun peut y ajouter selon ses envies du thon, des câpres, un œuf demi-cuit ou d’autres épices et, bien évidemment, de la harissa.

Gnawiyya : l’alliance des saveurs africaines et méditerranéennes #

Le gnawiyya est un plat en sauce qui met en vedette l’okra, ce légume d’origine africaine largement consommé en Tunisie. Traditionnellement cuisiné avec de la viande de chèvre, il est aujourd’hui plus couramment préparé avec de l’agneau, du veau ou du poulet. La sauce elle-même est constituée de tomates, d’oignons, d’ail et d’un mélange d’épices.

Fricassé : le beignet tunisien fourré

Le fricassé est un autre incontournable de la gastronomie tunisienne. Il s’agit d’un petit beignet fait maison et garni de thon, de pommes de terre, d’olives, de persil et de harissa pour les amateurs de piquant. Ce savoureux encas se déguste chaud ou froid, selon les envies.

Mloukhiya : l’étonnant plat aux mille vertus #


La mloukhiya est un plat parfois mal aimé à cause de son apparence peu engageante, mais ô combien délicieux ! De couleur noirâtre verdâtre, cette préparation à base de corète en poudre est un trésor culinaire apprécié par les Tunisiens et leurs voisins algériens. La mloukhiya en poudre est cuite avec des épices, du coriandre, des feuilles de laurier, de l’ail, des oignons et des tomates ainsi que des morceaux de bœuf. Cette préparation liquide n’est pas une soupe, mais se déguste en trempant du pain maison (de préférence du melwi) directement dans l’assiette. La mloukhiya, symbole d’espoir grâce à sa couleur verte, est un plat fraîcheur qui s’apprécie au début de la nouvelle année.

Chacun de ces plats reflète non seulement les trésors culinaires tunisiens, mais également la générosité et la diversité d’une culture riche en saveurs et en couleurs. Il ne vous reste plus qu’à les goûter pour partir à la découverte de ce pays aux mille et un délices !

À lire Comment manger local et durable pendant vos voyages ?

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :