Akihabara : plongée dans l’univers du quartier geek de Tokyo

Le passé glorieux d’Akihabara #

Autrefois point de départ des voyageurs se rendant au nord du Japon, Akihabara est aujourd’hui un lieu de rencontre incontournable pour les geeks et otakus venus du monde entier. Situé à proximité de la gare d’Akihabara avec une sortie Electric Town, ce quartier tire son nom de la divinité Akiba. À ses débuts, il s’agissait d’une vaste zone verte entourant , servant de barrière contre les incendies. On peut encore sentir ce passé glorieux en se promenant parmi les boutiques de gadgets électroniques et les petits sanctuaires cachés entre les magasins colorés.

D’un no man’s land à un quartier high-tech #


C’est en 1890, après l’ouverture de la gare d’Akihabara, que le quartier devient un pôle de transit important pour les marchandises en provenance de la capitale japonaise. Ce secteur quelque peu oublié se transforme alors en véritable temple urbain. Mais ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale, durant l’occupation américaine, qu’Akihabara prend véritablement la forme que nous lui connaissons aujourd’hui. À cette époque, on y trouve non pas des magasins de geeks, mais un immense marché noir de composants électroniques où toutes sortes de matériaux de contrebande peuvent être trouvés. Au fil du temps, les fraudeurs laissent place aux grandes chaînes de magasins d’électronique, puis au secteur informatique, avant d’être absorbés par l’industrie du jeu vidéo.

Le paradis des geeks et otakus #

Depuis lors, Akihabara s’est imposée comme le paradis incontournable pour les otakus, ces fans assidus de mangas, d’animes et de jeux vidéo à Tokyo. Parmi les bâtiments emblématiques du quartier, on peut citer la Taito Station, l’Akihabara Radio Kaikan, l’Akiba Cultures Zone ou encore Tokyo Leisure Land. Sur plusieurs étages, on y trouve des machines à pinces, des jeux musicaux et des bornes d’arcade. Pendant que certains s’excitent devant ces jeux ultrasonores, les collectionneurs avisés fouinent dans les boutiques de seconde main à la recherche d’une console de dernière génération ou d’une figurine rare.


Akihabara attire également les cosplayers et les idoles de la pop qui se rassemblent près du théâtre AKB48 pour voir leurs icônes K-pop ou dans l’un des nombreux magasins d’accessoires et de costumes : ACOS avec ses centaines de lentilles colorées et perruques, Cospatio avec ses tenues toujours tendance, Studio Crown, le temple de la photographie… Les choix ne manquent pas et le spectacle est permanent.

Akihabara la nuit

Peut-être est-ce à ce moment que Akihabara révèle son véritable visage. Lorsque les sept coups de la cloche du soir retentissent, une partie du quartier ferme ses portes et une atmosphère plus calme s’installe. C’est l’occasion pour les visiteurs de profiter des charmes nocturnes du quartier, comme les hôtels capsules, ces hébergements originaux qui offrent juste assez d’espace pour dormir à l’intérieur d’une petite capsule.

À lire 6 lieux de prédilection au Japon pour tout fan de manga : une aventure culturelle magique et sublime

Un lieu incontournable pour tous les amoureux de la culture geek #

Que vous soyez un collectionneur passionné, un amateur de jeux vidéo, un fan de cosplays ou simplement curieux de découvrir cet univers fascinant, Akihabara a de quoi combler toutes vos attentes. La frénésie du quartier et l’effervescence de ses boutiques ne vous laisseront pas indifférent lors de votre visite dans le célèbre quartier geek de Tokyo.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :