Éviter la tourista en Indonésie : comment prévenir le Bali Belly ?

Lorsque vous voyagez dans des pays comme l'Indonésie, vous êtes susceptible de rencontrer ce que l'on appelle communément la "tourista" ou encore le "Bali Belly". Ces désagréments intestinaux peuvent rapidement gâcher des vacances bien méritées. D

ans cet article, nous allons explorer les principales causes des maladies gastro-intestinales à l’étranger et proposer des solutions pour réduire les risques.

Les causes courantes des maladies gastro-intestinales en voyage #

La diarrhée du voyageur est causée par la consommation d’eau ou de nourriture contaminée par des bactéries, des parasites ou des virus.

Elle survient souvent lors de la première semaine de voyage, lorsque le corps s’adapte à un nouvel environnement et à de nouvelles bactéries.

Les agents responsables de ces troubles peuvent être transmis entre les personnes ainsi que par l’alimentation et l’eau.

Il est donc important de se laver régulièrement et soigneusement les mains, d’éviter de toucher son visage et de ne pas partager de nourriture ou de boissons si vous vous occupez d’une personne malade.

Les pays où la tourista est fréquente (bali belly c’est quoi?)

Bali n’est pas la seule destination touristique où les problèmes intestinaux sont monnaie courante. Les pays d’Asie du Sud-Est tels que la Thaïlande, le Vietnam et le Cambodge, ainsi que les pays d’Amérique centrale, du Sud et d’Afrique sont également touchés. Selon un rapport du site TravelHealthPro du ministère britannique de la Santé, jusqu’à 20% des visiteurs dans ces régions à haut risque souffriront de la diarrhée du voyageur lors de leur séjour.

À lire Les 10 incontournables souvenirs à rapporter d’Algérie

Comment réduire les risques ? #

Pour éviter les problèmes intestinaux tels que le Bali Belly, il est nécessaire de prendre certaines précautions.

Éviter les aliments contaminés

Les bactéries se développent rapidement dans des environnements chauds et humides comme Bali, ce qui explique pourquoi la nourriture peut se gâter plus vite qu’à la maison. Il est important d’éviter de consommer des viandes et fruits de mer insuffisamment cuits, de la nourriture de rue provenant de vendeurs peu hygiéniques, des buffets à moins qu’ils ne proviennent d’un restaurant réputé, des fruits épluchés, des salades crues et des aliments froids ou tièdes qui devraient être chauds.

Se méfier de l’eau contaminée

Après la nourriture, l’eau contaminée est l’une des causes les plus courantes du Bali Belly. L’eau du robinet en Indonésie n’est pas toujours sûre à boire, c’est pourquoi il est recommandé aux voyageurs de ne consommer que de l’eau en bouteille. Afin de minimiser les risques, il est important d’éviter les glaçons dans vos boissons et de ne pas manger d’aliments lavés avec de l’eau du robinet. Pensez également à ne pas utiliser l’eau du robinet pour vous brosser les dents.

Les bonnes pratiques d’hygiène à adopter #

Les bactéries responsables du Bali Belly peuvent être transmises d’une personne à l’autre. Pour limiter les risques, il est essentiel de prendre certaines mesures d’hygiène :

Toujours se laver les mains avec un désinfectant avant de manger.
– Goûter aux nouvelles cuisines peut être très excitant, mais si votre estomac n’est pas habitué à certaines saveurs et groupes d’aliments, cela peut poser problème. Consommez modérément les plats épicés.
– L’alcool peut irriter la paroi de l’estomac, il est recommandé de le consommer avec modération.

À lire Découvrez Saint-Vaast-la-Hougue : une perle rare de la Manche à ne pas manquer lors de votre prochaine escapade

L’adaptation à un nouvel environnement

Les voyages peuvent être éprouvants pour le système immunitaire, surtout lorsqu’il s’agit de s’adapter à des environnements inconnus. La combinaison du climat tropical chaud et humide de Bali et de l’adaptation à un nouveau fuseau horaire peut entraîner une fragilité accrue face aux infections.

Pour conclure, il est indispensable d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène et de faire preuve de vigilance quant à l’alimentation et à l’eau consommée lors d’un séjour en Indonésie ou dans d’autres pays similaires afin de profiter pleinement de ses vacances sans souffrir de troubles gastro-intestinaux tels que le Bali Belly.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jonathan Delmares (@johndlms)

La vaccination avant le voyage #

Une précaution supplémentaire pour éviter les maladies gastro-intestinales est de se faire vacciner avant de partir. Certains vaccins peuvent vous protéger contre certaines maladies spécifiques, comme l’hépatite A ou la typhoïde, transmises par l’alimentation ou l’eau contaminée. Le vaccin contre le choléra peut aussi être recommandé pour certains voyageurs.

Ces vaccins ne remplacent pas les mesures d’hygiène alimentaire essentielles, mais ils offrent une protection supplémentaire. Il est important de consulter un professionnel de la santé avant de voyager pour discuter des vaccins recommandés en fonction de votre destination.

N’oubliez pas que ces vaccins nécessitent souvent plusieurs doses pour une protection complète, il est donc préférable de planifier votre consultation médicale plusieurs semaines avant votre départ.

À lire Voici les secrets du Havre : 10 expériences uniques pour vivre la ville comme jamais auparavant

En outre, les voyageurs ayant des conditions de santé sous-jacentes, tels que les maladies immunitaires, pourraient être plus à risque de maladies gastro-intestinales en voyage, il est donc important pour ces individus de consulter un professionnel de la santé avant de voyager.

Tableau récapitulatif #

Précautions Importance
Lavage fréquent des mains Empêche le transfert des germes
Vaccination avant le voyage Protection contre certaines maladies spécifiques
Éviter certaines nourritures et boissons Prévient l’ingestion de bactéries et parasites potentiellement nocifs

Les informations de notre expert à ne pas manquer :

  • Quel est le meilleur moyen de prévenir les maladies gastro-intestinales en voyage ?
    Le meilleur moyen de prévenir ces maladies est d’adopter de bonnes pratiques d’hygiène, notamment en se lavant fréquemment les mains, en évitant les aliments et boissons potentiellement contaminés et en prenant les vaccins recommandés.
  • Tous les voyageurs sont-ils à risque de maladie gastro-intestinale ?
    Tous les voyageurs sont à risque, mais certains plus que d’autres. Les individus avec des conditions de santé préexistantes, les enfants, les personnes âgées et les personnes immunodéprimées sont particulièrement à risque.
  • Les vaccins offrent-ils une protection complète ?
    Non, aucun vaccin n’offre une protection à 100%. Ils réduisent le risque, mais il est également important de suivre les mesures de précaution d’hygiène alimentaire.
  • Quand devrais-je consulter un professionnel de la santé en lien avec mon voyage ?
    Vous devriez consulter un professionnel de la santé plusieurs semaines avant votre voyage pour discuter des vaccins et mesures de précautions nécessaires.
  • Quel est le traitement pour les maladies gastro-intestinales attrapées en voyage ?
    Le traitement pourrait inclure des médicaments pour lutter contre la diarrhée, des réhydratants pour prévenir la déshydratation et des antibiotiques dans certains cas.

Que faire en cas de « Bali Belly » ? #

Si malgré toutes ces précautions, vous tombez malade, il est important de rester hydraté. Beaucoup de liquides, notamment de l’eau et des réhydratants oraux, peuvent aider. Évitez l’alcool, la caféine et les boissons gazeuses.

Dans la plupart des cas, la diarrhée du voyageur ne nécessite pas de traitement antibiotique et se résout d’elle-même en quelques jours. Cependant, si les symptômes sont graves ou persistent plusieurs jours, il peut être nécessaire de consulter un médicin.

N’oubliez pas qu’en cas de fièvre importante, de saignements ou de déshydratation sévère, vous devriez chercher des soins médicaux d’urgence. Si vous avez des problèmes de santé sous-jacents, tels que des maladies immunitaires ou des problèmes intestinaux, consultez votre médecin avant de voyager.

Enfin, il est recommandé de souscrire une assurance voyage avant de partir pour couvrir les éventuels frais médicaux à l’étranger.

Tableau des symptômes et des mesures à prendre #

Symptômes Mesures à prendre
Diarrhée légère et passage Hydratation avec de l’eau et des réhydratants oraux
Diarrhée persistante ou sévère Consultation médicale
Diarrhée accompagnée de fièvre, saignements, déshydratation sévère Soins médicaux d’urgence

Les recommandations de notre expert à ne pas manquer :

  • Quelles sont les premières mesures à prendre en cas de diarrhée du voyageur ?
    La première chose à faire est de rester hydraté en buvant beaucoup de liquides, notamment de l’eau et des réhydratants oraux.
  • Faut-il toujours consulter un médecin en cas de « Bali Belly » ?
    Si les symptômes sont légers et passagers, une consultation médicale n’est pas toujours nécessaire. Cependant, si les symptômes sont sévères ou persistent plusieurs jours, ou s’ils sont accompagnés de fièvre, saignements ou déshydratation sévère, il est nécessaire de consulter un médecin.
  • Dois-je prendre des antibiotiques en cas de diarrhée du voyageur ?
    Dans la plupart des cas, un traitement antibiotique n’est pas nécessaire pour la diarrhée du voyageur. Cependant, dans certains cas plus graves, un médecin peut les prescrire.
  • Quelle assurance voyage dois-je souscrire avant de partir ?
    Il est recommandé de souscrire une assurance voyage couvrant les frais médicaux à l’étranger, notamment en cas de maladies ou d’urgences médicales.
  • Que faire si j’ai des problèmes de santé sous-jacents ?
    Si vous avez des problèmes de santé sous-jacents, tels que des maladies immunitaires ou des problèmes intestinaux, il est important de consulter votre médecin avant de voyager pour discuter des précautions et des mesures à prendre.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :