L’église du Sacré-Cœur à Casablanca : de lieu de culte à centre culturel

Au cœur de l'ancien centre de Casablanca, l'Église du Sacré-Cœur trône fièrement depuis les années 1930.

Le Sacré-Cœur dans l’histoire de Casablanca #

Cet édifice religieux, qui fut autrefois une des plus grandes églises du pays, est désormais un espace dédié aux manifestations culturelles et artistiques. Fondée pendant le protectorat français au Maroc, l’église témoigne de la volonté d’Hubert Lyautey, résident général en poste, de transformer ce quartier de la ville en un symbole hautement européen.


En effet, avec près de 160000 habitants d’origine européenne vivant à Casablanca à cette époque, la majorité pratiquant le catholicisme, il paraissait naturel que la religion soit représentée par un immense lieu de culte. Cependant, il est important de noter que même si le Sacré-Cœur est souvent qualifié de «cathédrale» en raison de son apparence imposante, cela n’est pas correct car elle n’a jamais été le siège d’un évêché.

La transformation du Sacré-Cœur après l’indépendance #

Après l’indépendance du Maroc, l’église du Sacré-Cœur a connu une période de transition. En 1970, le bâtiment a été transféré à la municipalité de Casablanca qui a décidé d’en faire un espace dédié aux expositions et autres événements culturels. Depuis lors, bien que desacralisée, l’église continue de jouer un rôle important dans la vie culturelle de la ville, accueillant régulièrement des concerts, des spectacles et des expositions.

L’architecture du Sacré-Cœur : entre gothique et art déco


La complexité architecturale de cet édifice provient notamment de l’influence combinée de deux courants majeurs : l’Art déco et le style néogothique. Le Sacré-Cœur est ainsi marqué par ses lignes épurées, ses formes géométriques typiques du mouvement Art déco et sa structure inspirée des grandes cathédrales gothiques européennes. Ces éléments lui confèrent une identité unique et caractéristique, faisant d’elle un incontournable pour les passionnés d’art, d’histoire et d’architecture.

Le Sacré-Cœur aujourd’hui : place forte de la culture casablancaise #

Au cours de l’année 2016, l’église du Sacré-Cœur a subi d’importants travaux de rénovation. Ce nouveau visage donne désormais lieu à des salles polyvalentes accueillant des conférences, des bibliothèques, des boutiques, des défilés de mode et bien d’autres événements culturels variés.

À lire La mosquée Hassan II à Casablanca : une œuvre architecturale révolutionnaire

Inspirée par l’expertise et la rigueur des artisans néerlandais, la restructuration du bâtiment offre un cadre exceptionnel et atypique pour tous les curieux et passionnés. L’église du Sacré-Cœur se veut ainsi être le reflet de Casablanca : multiple, bigarrée et ouverte sur le monde.

Le Sacré-Cœur, un musée plus qu’un édifice religieux

De par sa desacralisation et sa reconversion en lieu culturel, l’église du Sacré-Cœur apparaît de nos jours davantage comme un musée séculier que comme un monument religieux. Cette polyvalence lui permet de conserver son patrimoine architectural tout en étant le théâtre d’une scène artistique et culturelle riche et diverse. C’est grâce à cette transformation que le Sacré-Cœur continue de jouer un rôle majeur dans l’épanouissement de la vie culturelle casablancaise.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :