Les mystères des 12 villes fantômes à visiter dans le monde

Il existe de nombreuses villes abandonnées qui autrefois, étaient prospères et abritaient une communauté florissante.

Aujourd’hui, elles offrent un aperçu saisissant de leur passé glorieux et d’une époque révolue. Voici un aperçu des douze villes fantômes les plus fascinantes du monde – elles vous hanteront longtemps après votre visite.

Prypiat, Ukraine : la ville irradiée #

Fondée en 1970, Prypiat comptait 49 000 habitants et était l’une des villes les plus prospères d’Ukraine – voire même de l’Union Soviétique. Suite à l’accident nucléaire de Tchernobyl, Prypiat a dû être évacuée immédiatement et est restée complètement abandonnée pendant trois décennies. Aujourd’hui, elle est envahie par une forêt luxuriante qui attire des animaux sauvages tels que des cerfs, sangliers et loups.

Craco, Italie : Le village dévasté par les glissements de terrain #


Craco est un petit village situé en Basilicate, dans le sud de l’Italie. À cause d’une série de glissements de terrain en 1975, ses habitants ont été contraints de partir. L’accès à Craco est encore interdit aujourd’hui, mais son paysage de ruines a été utilisé comme décor pour des films tels que La Passion du Christ et James Bond Quantum of Solace.

Oranjemund, Namibie : La cité des diamants perdus #

Au début du XXe siècle, Oranjemund était une ville prospère grâce aux mines de diamants. Cependant, après la Première Guerre mondiale, un gisement encore plus important a été découvert dans les environs, provoquant l’abandon progressif de cette localité qui comptait autrefois des manufactures de glace, des hôpitaux, des casinos et des théâtres.

Ross Island, Inde : L’ancienne « Paris de l’Orient »

Ross Island, située dans la baie du Bengale, faisait partie des îles Andaman et Nicobar. Elle était dotée d’une infrastructure riche – y compris des salles de bal, boutiques, piscines, boulangeries, courts de tennis et théâtres – et était surnommée « la Paris de l’Orient ». Mais en 1941, un tremblement de terre suivi de l’invasion japonaise a contraint les habitants à quitter l’île. Elle a finalement été annexée par l’Inde en 1979, qui y a établi une petite base navale.

Gunkanjima, Japon : L’île dense désertée #

Au début des années 1900, la Mitsubishi Corporation a acheté l’île Gunkanjima pour exploiter un gisement de charbon sous-marin. La société y installa ses mineurs et leurs familles, ce qui permit l’émergence de bâtiments résidentiels, écoles, boutiques et restaurants. En 1959, la population de l’île atteignait 5 259 habitants, aussi dense que Tokyo à cette époque. Mais à cause de l’épuisement des ressources en charbon, l’île fut abandonnée pendant 25 ans face aux vents marins et à la végétation. Elle a finalement rouvert pour les visites en 2009 et a même été inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2015.

Pegrema, Russie : Le village intact mais vide #


Pegrema est un village abandonné situé à environ dix kilomètres de Unitsa, dans la République de Carélie, en Russie. La plupart des huttes se sont dégradées avec le temps, sauf une – la chapelle de Varlaam Khutynsky, construite en 1770, qui est restée étonnamment bien conservée.

Detroit, États-Unis : De « Motor City » à ville sinistrée

Dans les années 1950, Detroit était une ville prospère surnommée « la Paris de l’Ouest » ou « Motor City », grâce à son industrie automobile florissante. Cependant, après la crise économique, la population a chuté de deux millions à seulement sept cent mille habitants, avant que la ville ne soit déclarée en faillite en 2013 avec une dette avoisinant les vingt milliards de dollars.

Pyramiden, Norvège : La ville minière arctique #

Pyramiden est une ancienne ville minière située sur l’île de Spitzbergen, dans l’Océan Arctique. L’impression d’abandon est renforcée par la présence de livres ouverts, d’affiches sur les murs, de jouets éparpillés et même d’un vieux piano qui témoignent du départ précipité des habitants.

À lire Le secret le mieux gardé d’Europe : Ksamil, un éden préservé à quelques heures de Bruxelles

Ağdam, Azerbaïdjan : La cité détruite par la guerre #

Ağdam est une ville située au Nagorno-Karabakh, une région revendiquée à la fois par l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Suite à l’effondrement de l’Union Soviétique en 1990, les forces arméniennes ont envahi Ağdam, forçant ses quelque quarante mille habitants à fuir sous les bombardements.

Chaitén, Chili : Le port ravagé par un volcan

Chaitén était autrefois une ville portuaire animée située dans le sud du Chili comptant jusqu’à dix mille habitants. En 2008, elle fut évacuée suite à l’éruption du volcan du même nom, provoquant la destruction de 90% des habitations.

Consonno, Italie : Las Vegas italien avorté #

Consonno aurait pu devenir une version italienne de Las Vegas, mais la nature en a décidé autrement. Aujourd’hui, cette ville fantôme conserve les vestiges d’un rêve grandiose et démesuré.

Bodie, États-Unis : Une légende du Far West #


Bodie est une ville fantôme située en Californie, aux États-Unis. Elle témoigne de la fièvre de l’or qui s’est emparée de la région au milieu du XIXe siècle et offre un aperçu fascinant de la vie quotidienne des mineurs et de leur famille à cette époque.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :