Le ratel : le petit mammifère le plus agressif au monde

Lorsqu'on évoque les animaux les plus agressifs sur la planète, on pense souvent au crocodile, au requin, au tigre, ou encore à l'ours...

Présentation du ratel ou blaireau de miel #

Mais rares sont ceux qui pensent au ratel, également connu sous le nom de « blaireau de miel » ou « Mellivora capensis« . Pourtant, ce prédateur redoutable mérite sa réputation. Ce mustélidé possède une peau épaisse et des dents acérées. On le retrouve depuis le nord de l’Inde jusqu’à la péninsule arabique, en passant par l’Afrique subsaharienne. Au premier abord, il ne semble pas trop dangereux : ce petit animal pèse à peine quinze kilogrammes, mesure 75 centimètres de long et se tient à environ trente centimètres de hauteur. Pourtant, le ratel est considéré comme l’animal le plus agressif au monde, et rien ne peut lui résister. Pour ceux cherchant à échapper à l’agressivité de leur quotidien et à découvrir des lieux paisibles, n’oubliez pas de consulter le top 3 des destinations françaises pour les vacances de février 2024.

Son alimentation à base de miel et autres proies #

Omnivore, le ratel a une prédilection particulière pour le miel, d’où son nom de « blaireau de miel ». Avec ses griffes adultes moyennes mesurant 4 centimètres de long, il ouvre les ruches pour se nourrir. Il est intéressant de noter qu’il ne se contente pas de s’attaquer seul à ce précieux nectar : il travaille en collaboration avec un oiseau indicateur qui l’emmène vers les ruches grâce à un chant spécifique.


Le reste du régime alimentaire du ratel est composé d’autres créatures, principalement des proies capturées au sol comme les termites, les lézards, les scorpions, les rongeurs, les serpents et autres vers. Souterrainement, il utilise ses longues griffes pour déterrer ses proies. Le ratel n’hésite pas à attaquer des animaux beaucoup plus gros que lui : lièvres, gnous et même lions ou guépards. De nombreuses vidéos circulant sur Internet montrent des ratels affrontant des adversaires beaucoup plus imposants qu’eux, parfois avec succès.

La capacité unique du ratel à courir à reculons #

Très rapide et réputé pour son endurance, le ratel possède une capacité assez exceptionnelle chez les mammifères : celle de marcher et courir à reculons. Cette aptitude lui permet d’échapper plus facilement à ses prédateurs et de manœuvrer habilement dans son environnement naturel.

À lire Le secret le mieux gardé d’Europe : Ksamil, un éden préservé à quelques heures de Bruxelles

Un animal difficile à capturer et à contenir

Face au danger qu’il représente, on pourrait être tenté de confiner ce petit mammifère. Grave erreur, car le ratel est aussi féroce qu’il est rusé. La chaîne britannique BBC a diffusé des images montrant un ratel enfermé dans une enceinte grillagée du parc national Kruger, en Afrique du Sud. À l’aide de branches et de pierres, l’animal est parvenu à s’évader de sa prison en un temps record.

Conclusion : méfiez-vous du ratel ! #

Même si le ratel n’est pas aussi imposant que certains autres prédateurs, il n’en demeure pas moins l’un des animaux les plus agressifs au monde. Sa vivacité, son intelligence et son habileté à attaquer des proies bien plus grandes que lui en font un adversaire redoutable. Alors la prochaine fois que vous entendrez parler d’animaux féroces, n’oubliez pas d’inclure le ratel dans votre liste ! Pour une expérience tout aussi unique mais moins agressive, plongez dans la magie du carnaval de venise 2024, événement incontournable.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :