Attention aux amendes en Croatie : 7 comportements interdits pour les touristes

Les vacanciers qui se rendent en Croatie sont invités à prendre garde aux règles peu connues qui pourraient leur coûter cher.

En effet, sept types de comportements sont strictement prohibés et peuvent entraîner des sanctions pecuniaires lourdes pouvant aller jusqu’à 300 euros. Le pays membre de l’espace Schengen depuis le début de l’année met ainsi en place de nouvelles mesures approuvées par les conseillers municipaux, donnant aux agents la capacité d’imposer des amendes sur-le-champ allant jusqu’à 300 euros pour certains délits spécifiques.

Sanctions draconiennes pour les contrevenants #

L’autorité croate prévient que désormais sept actes sont formellement interdits et passibles de sanctions immédiates :

1. Dormir ou vomir dans des lieux publics

Les personnes prises sur le fait à dormir ou à vomir dans un espace public s’exposent à une amende pouvant atteindre les 300 euros.

À lire Croatie : Découverte des 5 villes incontournables à explorer

2. Bagarres, insultes et ivresse publique

D’autres régions de Croatie, telles que Dubrovnik, ont également adopté des lois similaires prévoyant des amendes élevées, allant jusqu’à 4 000 euros, pour des comportements antisociaux tels que les bagarres, les insultes et les actes d’ivresse.

3. Promener un chien sans laisse

Dans une décision prise en février, il a également été décidé que des gardiens de la communauté patrouilleront dans les rues à la recherche de contrevenants qui pourront être passibles d’une amende de 65 euros s’ils promènent leur chien sans laisse.

4. Infractions liées aux stupéfiants

Les infractions liées à la consommation ou au trafic de drogues sont également sévèrement sanctionnées, avec des amendes et potentiellement des peines d’emprisonnement.

Des mesures similaires prises ailleurs en Europe #

La Croatie n’est pas le seul pays à imposer des règles strictes pour limiter les comportements indésirables chez les touristes. À Majorque par exemple, les touristes ivres risquent également des amendes importantes s’ils sont surpris en train de boire dans des lieux publics.


Il convient donc pour les vacanciers étrangers de prendre connaissance de ces dispositions légales avant de partir en voyage, afin d’éviter des mauvaises surprises coûteuses et désagréables.

À lire Découvrez Saint-Vaast-la-Hougue : une perle rare de la Manche à ne pas manquer lors de votre prochaine escapade

Pourquoi de telles mesures ? #

Ces nouvelles mesures reflètent la volonté croissante des autorités locales de préserver un environnement agréable et sécurisé, tant pour les résidents que pour les visiteurs, dans ce pays touristique très populaire. Ainsi, la Croatie entend protéger son image en tant que destination prisée pour les vacanciers et mettre un frein aux débordements causés notamment par l’excès d’alcool.

Les sanctions financières prévues sont donc là pour inciter les touristes à faire preuve de respect envers la population locale et les espaces publics. Cela contribue également au bien-être général des résidents et des visiteurs en offrant une expérience de voyage agréable et mémorable, sans être gâchée par des comportements antisociaux ou dérangeants.

La règle d’or : le respect #

Soyons honnêtes, la plupart des mesures énumérées ici semblent relever du bon sens. Toutefois, il est important pour tous ceux qui voyagent dans un pays étranger de se rappeler que leur comportement peut avoir un impact sur la perception que les autres ont de leurs compatriotes et même de leur nation d’origine. Ainsi, il est crucial de toujours agir avec respect et courtoisie, en gardant à l’esprit que nous sommes les invités des populations locales lorsque nous visitons un autre pays.


Avant de partir en voyage, n’hésitez pas à vous renseigner sur les lois et coutumes locales ainsi que sur les comportements prohibés afin de passer un séjour serein et plaisant sans craindre les risques d’amendes ou autres sanctions liées à l’ignorance des réglementations en vigueur.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :