Acqua alta à Venise : Les pieds dans l’eau et les défis à relever

Confrontée plusieurs fois par an aux inondations dues à la montée des eaux, la ville de Venise lutte constamment pour préserver ses trésors architecturaux et historiques.

L’acqua alta, un phénomène naturel qui frappe la cité des Doges entre septembre et avril, est aussi spectaculaire qu’inquiétant. Découvrez ce que signifie cette crue pour Venise et comment les autorités tentent de protéger leur patrimoine. Tandis que Venise lutte contre les éléments, d’autres régions d’Europe cachent des merveilles à découvrir, comme le montre les 5 perles cachées de l’allemagne : découvrez les plus beaux villages du pays.

L’histoire d’une relation complexe entre Venise et la mer #

Située dans l’estuaire de la Vie, en Italie, la ville de Venise a toujours entretenu une alliance étroite avec la mer. Pendant près de mille ans, les Vénitiens ont célébré cet attachement lors de la Festa della Sensa (Fête de l’Ascension), un festival païen qui a lieu chaque année le jour de l’Ascension. La cérémonie est marquée par des processions navales sur le Grand Canal et des défilés de bateaux traditionnels, tandis que le doge jette symboliquement une bague dans la mer Adriatique pour sceller l’union entre la ville et l’eau.

Mais si les eaux vénitiennes ont jadis protégé et favorisé la prospérité de la cité, elles risquent désormais de causer sa perte. L’augmentation du niveau de la mer, liée au changement climatique, met en péril les trésors historiques et culturels de Venise, dont beaucoup sont inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Acqua alta : un phénomène magnifique mais inquiétant #

L’acqua alta, qui signifie littéralement « hautes eaux », se produit principalement durant l’automne et l’hiver. Causé par la combinaison des marées hautes, des fortes pluies et des vents du sud, ce phénomène provoque régulièrement des inondations spectaculaires dans les rues, les places et les palais de Venise. Par exemple, en juin 2021, la célèbre place Saint-Marc s’est transformée en véritable lac. L’acqua alta est à la fois un spectacle enchanteur et un rappel alarmant de la montée inexorable du niveau de la mer. Pour ceux cherchant à explorer des métropoles plus vastes et sans risque d’inondation, découvrez Tokyo : la plus grande ville du monde et ses merveilles.

À lire Chioggia : la petite Venise secrète à découvrir d’urgence

Bien que les Vénitiens soient habitués à vivre les pieds dans l’eau, les conséquences de l’acqua alta ne sont pas négligeables. Les églises classées au patrimoine mondial de l’UNESCO se détériorent, et les murs des somptueux palais s’affaissent lentement. Les experts estiment que d’ici 2100, Venise pourrait disparaître sous les flots si aucune mesure n’est prise pour endiguer cette menace.

Le projet Mose : une barrière pour sauver Venise des eaux

Pour faire face à ce danger et préserver son héritage historique et architectural, Venise a lancé le projet Mose. Il s’agit d’un système de 78 barrières mobiles installées aux entrées de la lagune pour contrôler les niveaux d’eau. En cas de montée des eaux, ces barrages sont relevés afin de bloquer l’afflux d’eau dans la ville.

Le projet Mose, dont les travaux ont duré deux décennies, représente un investissement colossal et n’a pas été exempt de controverses. Toutefois, les autorités vénitiennes considèrent le dispositif comme une réponse nécessaire à la menace que représente l’acqua alta.

Pour aller plus loin : la prévention et l’adaptation au défi climatique

Si le projet Mose semble être une solution temporaire au problème de l’acqua alta, il est clair que Venise doit continuer à s’adapter à un environnement en constante évolution. Les chercheurs et les urbanistes appellent à une approche globale, qui inclurait la restauration des édifices endommagés, l’amélioration des infrastructures de drainage et l’établissement de programmes de prévention des inondations. Par ailleurs, pour ceux qui cherchent à s’inspirer de la résilience des monuments face aux catastrophes naturelles, les plus beaux monuments des États-unis à visiter absolument offrent des exemples édifiants.

Venise est un exemple flagrant de la manière dont les villes du monde entier doivent faire face aux défis posés par le changement climatique. L’avenir de cette cité maritime emblématique dépendra en grande partie de la capacité de ses habitants et de ses dirigeants à évoluer et à réinventer leur rapport à l’eau.

Voyageur Serein est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :